La psychotraumatologie, c'est quoi?

Il s'agit de traiter les épisodes de vie qui sont des traumas (zones traumatiques ) pour permettre à chacun de retrouver sa joie de vivre, y compris quand il a vécu des instants (parfois même quelques secondes!) qui font qu'on se sent "perdu, différent" comme si il y avait un AVANT et un APRES...

En médecine, on traite et on guérit les traumas physiques, du petit hématome à la large plaie invalidante...en psychotraumalogie, on traite et on apaise les "plaies cérébrales" pour que la personne récupère son potentiel à penser sereinement y compris sur les passages de vie qui furent délicats à traverser. 

On aide à penser de façon ordonnée, en créant un climat apaisé, pour pouvoir "panser le cerveau" et qu'il puisse à son tour rétablir un fonctionnement normal de la physiologie. En effet, ce qui se passe dans le cerveau va ensuite influencer l'état corporel. Un humain qui se sent bien aura "digéré/ intégré/ métabolisé" ses traumas physiques et psychiques. 

A noter : vous lirez parfois de façon non distincte "traumas ou traumatismes". Nous resterons ici précis : le trauma est la zone traumatique (l'hématome) et le traumatisme est l'épisode qui a engendré le trauma (le coup de pied au foot par exemple).

Justement, un coup de pied pris au foot ou par mégarde en jouant à tout autre jeu, peut faire que vous aurez un "bleu" sur la jambe...ou peut être pas! Si vous êtes bien en forme, que votre pantalon était épais, il n'y aura aucune trace! Aucun épisode de vie n'est traumatique par nature, ne peut être qualifié comme traumatisme "par défaut". Un épisode est potentiellement traumatogène : il peut susciter un trauma mais pas obligatoirement. A l'inverse, un petit "coup" en apparence peut laisser un gros hématome...certains épisodes peuvent se réveler être de réels traumatismes alors que personne ne l'aurait considéré ainsi! Tout le monde s'étonnera de la taille du "bleu" pour un si petit coup...

Vous comprendrez ainsi que la première étape pour se former sera de savoir définir, repérer un trauma et son traumatisme (élément déclencheur). Vous pourrez ensuite apprendre à apaiser le stress post-traumatique ou mieux encore, parfois, pouvoir prévenir et éviter qu'un épisode de vie ne devienne un facteur traumatogène!

La psychotraumatologie, comment se former? Et qui peut se former?

Toute personne désireuse de savoir dire les bons mots pour soutenir les autres peut se former "sur les premiers mots" . Le repérage des signaux de stress post-traumatique et les aspects de "résolution immédiate" sont accessibles à tous, sous forme d'une journée de sensibilisation.  Les techniques de défusing et débriefing peuvent également être apprises par chacun de nous, dans un objectif de prévention = savoir dire et faire avec des protocoles très cadrés à la suite d'un épisode difficile. La formation sera alors de quelques jours: "psychotraumatologie-prévenir-SPT".

Ces techniques sont également utiles aux soignants, dans le cadre de leurs accompagnements des patients pour savoir décharger plus rapidement le stress post-traumatique résiduel qui date parfois de longues années, et qui se cache souvent derrière des aspects comorbides (addictions, compulsions, dépression...). Vous pourrez suivre le module ci- avant ou un module fait plus précisément pour gérer à la fois les épisodes traumatiques récents et anciens et savoir les repérer derrière les axes comorbides "traumas et TC" et disposer d'outils complémentaires pour mieux apaiser vos patients. 

Enfin, pour les soignants uniquement, vous pourrez suivre un module complémentaire sur les trauams complexes (associant des outils spécifiques et la prise en charge de groupe).