psychothérapie-humaniste

La psychothérapie dite "humaniste" constitue un courant de nouvelles thérapies se présentant comme une troisième voie entre la psychanalyse (méthode introspective) et la psychologie "behavioriste" (approche comportementale). Elle ne s'y oppose pas mais propose de nouvelles techniques de soin et des courants de pensée supplémentaires...Citons quelques uns de ses pères: Milton Erickson, Richard Bandler, John Grindler, Virginia Satir, Grégory Bateson, Abraham Maslow, Carl Rogers, Fritz Perls....

Je précise que mon adhésion au courant humaniste ne m'empêche pas de lire attentivement les écrits de Freud, Lacan, Jung et Dolto (psychanalyse) et de reconnaitre l'utilité du travail cognitif et comportemental (les travaux de Pavlov m'inspirent certaines techniques de travail).

Les approches du courant humaniste reposent sur le postulat que l'être humain a tendance a se développer de façon positive lorsqu'il est dans un lien de respect et de confiance. La thérapie mise sur les capacités (les ressources) de la personne à comprendre ses difficultés, à trouver des solutions adaptées et à les intégrer pour un changement durable.

Le thérapeute (ou praticien en psychothérapie) accompagne le patient dans l'exploration de ses ressources et dans leur expérimentation pour une meilleure intégration.

La PNL, la gestalt thérapie, l'approche rogérienne, l'analyse transactionnelle, l'hypnose éricksonienne sont des exemples de ce courant dont les valeurs dominantes sont la liberté, l'autonomie, la responsabilité de la personne et l'alliance thérapeutique centrée sur la rencontre thérapeute-patient et sur la personne elle-même (et non pas sur le seul symtôme, motif de la consultation).

Une des notions centrales de la psychologie humaniste est le développement personnel. La visée thérapeutique est la remise en route d'un processus de développement temporairement entravé. Le travail est centré sur "l'ici et maintenant" et sur la stimulation du potentiel humain.

La PNL humaniste reprend en plus les facteurs socio-culturels et de communication pour donner une thérapie intégrative. Elle n'est pas éclectique mais multi-référentielle de façon à générer une méthode riche, capable de s'adapter au patient et non pas l'inverse! Elle considère l'homme dans son ensemble et s'enrichit de chaque rencontre entre thérapeute et patient.

Le courant humaniste est riche et intégratif et je l'enrichis encore moi-même, suivant la pensée d'Edgar Morin que des principes apparemment opposés peuvent se compléter et s'enrichir (c'est le principe dialogique!)

 

Vous informer sur quelques approches de la communication et de la thérapie: 

 

PNL ou Programmation Neuro Linguistique: La PNL est un ensemble de méthodes et d'outils de communication. Elle n'est ni une théorie ni une science mais un art de la communication pratique et de la modélisation des comportements d'excellence. Elle se focalise sur le "comment" (comment faire pour être efficace, pour bien communiquer?) et non sur le "pourquoi" (pourquoi ne suis-je pas efficace, pourquoi ai-je du mal à communiquer?).

La Programmation: dès notre petite enfance, nous enregistrons des informations et modélisons des comportements qui programment nos réactions et notre fonctionnement au fil du temps. Neuro: notre cerveau (nos neurones) est le centre de cette programmation. Linguistique: notre langage oral (digital diton aussi) mais aussi notre gestuelle (langage analogique) reflètent notre vécu.

La PNL est souvent utilisée comme outil de communication et de devéloppement personnel dans le sens où les personnes qui y sont formées apprennent à mieux connaitre leur fonctionnement interne et à stimuler leurs ressources (stratégies de réussite, ouverture de leurs canaux sensoriels pour les adapter aux situations etc...). La PNL humaniste est, elle, plus axée sur le savoir-être que le savoir-faire (ce qui sous-entend un excellent savoir-faire). Au delà de l'acquisition "d'outils", il s'agit d'acquérir une vraie aptitude à l'empathie, à la relation paritaire, à la réceptivité et une vraie croyance en l'humain (tout humain a des ressources et, même si ses comportements sont limitants ou inadaptés, il fait le meilleur choix possible au moment précis de sa vie, où il adopte pour la première fois ce comportement...). Elle est très empreinte des travaux de Milton Erickson et de son approche de l'inconscient, ce puits de ressources auquel l'état hypnotique permet d'accèder plus aisément. L'un des modèles très spécifiques à la PNL humaniste est celui sur la juste autorité, modèle dont l'objectif est de réajuster les relations de domination/soumission qui s'exercent en nous, entre notre "Moi", actif et socialement adapté, et notre "Soi",  notre "génie créatif" souvent tapi sous les exigences du "Moi".

La PNL a pris ses racines aux Etats Unis vers 1970; ses fondateurs  sont John Bandler et Richard Grindler mais elle a de nombreux "grands-parents" issus du courant humaniste: Milton Erickson (hypnose éricksonnienne), Grégory Bateson (démarche systémique), Virginia Satir (thérapie familiale et stratégique) et Fritz Perls (gestalt-thérapie). En s’appuyant sur les fondements de la sémantique générale, l’approche systémique, la cybernétique, les travaux de l'école de Palo Alto et les recherches sur le fonctionnement cérébral, la PNL a modèlisé  le travail de nombreux thérapeutes experts.

Enfin, plus avant dans le temps vers 1930, Carls Rogers fut l'initiateur de ce courant humaniste, centré sur le lien et la personne. Il propose une conception nouvelle de la psychothérapie comme processus par lequel "la personne en vient à être ce qu'elle est". L'attitude du thérapeute se définit par l'empathie, l'acceptation inconditionnelle et la congruence.

La thérapie en PNL : c'est un recadrage permanent pour redonner à la personne sa souplesse à agir et évoluer en fonction de son environnement et de ses propres ressources du moment. Les inombrables modèles de PNL permettent de retravailler les capacités des patients à mieux penser, sentir, agir et réagit de façon flexible et adaptée au présent. C'est une approche basée sur l'expérience et le développement de capacité d'adaptation et le pragmatisme de l'action.

 

L'hypnose éricksonnienne: elle est ainsi nommée du nom de son créateur, Milton Erickson, psychiatre américain qui eut recours dès 1920 à l'hypnose comme mode de communication avec l'inconscient. L'hypnose était déjà pratiquée en France en 1870 par Hippolyte Bernheim, professeur de médecine à Nancy. Elle est reconnue dès lors comme méthode thérapeutique. L'hypnose est un moyen d'agir sur le psychisme en abaissant le contrôle du conscient pour permettre un meilleur accès à l'inconscient. L'accès a cet état de conscience modifiée stimule des réactions physiologiques (modifications sensorielles, baisse de vigilance du conscient, amnésie post-hypnotique etc...). En hypnose classique, la suggestion est utilisée pour transformer les idées limitantes, des comportements chez le patient.  L'hypnose éricksonienne se distingue de l'hypnose classique dans son approche de l'inconscient: Erickson réfute l'idée que notre inconscient se laisse "manipuler" par les suggestions du thérapeute. L'inconscient ne retiendra que ce qui est une ressource, ce qui est bon pour vous. L'hypnose éricksonienne est une méthode thérapeutique permettant un lien profond entre le patient et le thérapeute, avec une communication d'inconscient à inconscient, dans la liberté d'action de l'inconscient du patient. Le thérapeute induit l'état de transe, stimule les liens entre conscient et inconscient chez le patient, et l'accompagne vers ses ressources de façon bienveillante. Elle respecte les principes du courant humaniste: pas de domination ni soumission, juste un lien empathique et juste.

 

L'AT ou analyse transactionnelle: c'est est une théorie de la communication basée sur l'approche systèmique des relations humaines. Elle permet d'observer dans quel état psychologique se placent les acteurs d'une communication mais aussi d'une relation et de réajuster le niveau de dialogue et d'interaction pour que chacun soit dans son état de communication le plus favaroble (l'état du Moi adulte, notamment) et le relation la plus équitable possible. Les relations entre humains sont appelées des transactions, d'où le nom d'analyse transactionelle. Cette théorie de la communication et de la relation à soi et aux autres propose des outils pratiques de développement personnel et de thérapie.

Son fondateur, Eric Berne, psychiatre américain, a développé vers 1950 une représentation schématique des relations humaines, accessible à tous, et néanmoins profonde et complexe quand on aborde les scénarios de vie. Les notions de contrat et d'alliance y sont importantes. Cette approche a encore de nos jours une étendue internationale et si vous êtes "OK" pour me lire, vous faites déjà de l'analyse transactionnelle.

 

La CNV ou communication non violente: Le principe est de pouvoir s'exprimer en respectant ses besoins et ceux de l'autre. Les techniques sont basés sur la reconnaissance de nos besoins, sur leur expression sous forme d'une demande concrête....On fait une observation, on éprouve un sentiment, on exprime son besoin et on formule sa demande. En pleine conscience de soi, on assume complètement son discours en parlant à la première personne du singulier...

Le concept de la Communication non-violente (CNV) a été introduit à la fin des années 80 par Marshall B. Rosenberg, Docteur en Psychologie clinique. Influencé par Carl Rogers, dont il a été l’élève, Rosenberg a développé une méthode de communication interpersonnelle simple et structurée pour faciliter les relations humaines et les enrichir.

 

L'ACT, thérapie d'acception et d'engagement (Acceptation and Commitment Therapy ): C'est une thérapie dont le modèle a été développé par, entre autres, Steven C. HAYES  et Kelly WILSON aux Etats-Unis et Russe HARRIS  en Australie. Issue de la troisième vague des TCC (Thérapies Comportemantales et Cognitives), elle reprend les aspects de celles-ci (travail sur les cognitions / croyances qui pilotent les patients à leur insu et aide à modifier les comportements) en y ajoutant un travail sensoriel plus approfondi visant à rendre au patient sa pleine conscience de ce qu'il fait quand il le fait. Comme en PNL, nous retrouvons une dimension expérientielle cruciale car le changement ne peut s'opérer sans de nouvelles expérimentations et des recadrages de comportement devenus inadaptés au fil du temps. C'est une thérapie expérientielle qui engage patient et thérapeute à cultiver leur flexibilité pour créer de nouveaux espaces pour le changement. 

 

L'EMDR (Eyes Movement Desensitization and Repressing): c'est un modèle de thérapie basée sur le retraitement des informations stockées dans le cerveau via les mouvements oculaires et les stimulations sensorielles bilatérales. Cette thérapie poursuit le mouvement de recherche clinique et de soins inaugurés par la thérapie cognitive comportementale, les traitements par exposition, la médecine humaniste, les thérapies systémiques et les psychothérapies brèves centrées sur la personne. développée par Francine Shapiro aux Etats Unis, elle se développa rapidement et est particulièrement utilisée dans le traitement du stress post-traumatique. 

 

La psychotraumatologie: c'est une discipline thérapeutique axée sur la résolutaion des zones traumatiques, après identification du stress post traumatique et des désordres associés. Les techniques de défusing, débriefing, certains modèles issus de la PNL, de l'hypnose, de l'EMDR sont également utilisés pour faciliter la résolution des traumastimes. le choix est fait en fonction du type de traumas (simples, uniques, complexes, multiples) et des comorbidités associées (addiction, dépression, anxiété etc...). Votre praticien est là aussi outillé de plusieurs options pour mieux faciliter le mieux être en économisant votre énergie et en limitant les zones de perturbations.

 

Haut de page                                                                    Bibliographie

Angélique GIMENEZ, psychopraticien titulaire du CEP,  enseignante en PNL, psychotraumatologie et TCA et superviseur.

                                                                             Courant humaniste, PNL, hypnose éricksonienne, EMDR, ACT...